Oui les panneaux photovoltaïques sont recyclables !

L’idée préconçue que les panneaux photovoltaïques ne se recyclent pas est bel et bien fausse. C’est ce que nous allons voir dans cet article.


Les panneaux photovoltaïques sont essentiellement composés d’un cadre en aluminium, de verre, de plastique, de cellules à base de silicium cristallin, et de connexions en cuivre ou en argent.

Les filières de recyclage du verre, de l’aluminium, du plastique, du cuivre et de l’argent sont très développées en France et en Europe. Ces matériaux sont fondus pour être réutilisés comme les bouteilles en verre vertes, ou les vêtements en polyester (plastique).

Les cellules sont détachées du verre thermiquement, elles sont ensuite traitées chimiquement avec un produit certes nocif pour la santé mais manipulées avec précaution pour retirer les contacts métalliques. Enfin, le silicium est récupéré pour être installé dans de nouvelles cellules photovoltaïques ou fondu en lingot. Il peut être réutilisé jusqu’à 4 fois !

Un panneau photovoltaïque à base de silicium cristallin avec un cadre aluminium a un taux de valorisation de 94,7% d’après l’association PV Cycle. Cette association française à but non lucratif est l’éco-organisme dédié au recyclage des panneaux solaires photovoltaïques.

Grâce aux nouvelles technologies et à l’innovation, il est aujourd’hui possible de recycler un panneau photovoltaïque à plus de 90% de façon à respecter au mieux l’environnement. La recherche continue afin d’augmenter ce taux de valorisation grâce à PV Cycle, ses partenaires et ses fondateurs (EDF ENR Solaire, EDF ENR PWT, Urbasolar, PV CYCLE Association, Sillia VL et le Syndicat des énergies renouvelables).

Beaucoup de clients pensent que les panneaux photovoltaïques ont une forte consommation énergétique lors de la fabrication, du transport et du recyclage. Cette idée reçue est fausse.

En effet, il y a une forte production de CO2 lors de la fabrication des panneaux photovoltaïques à cause des chaufferies. Or, une usine produit des millions de panneaux, des milliers de panneaux sont transportés par bateaux et des millions de cellules sont refondues en même temps. Alors, toutes ces consommations reportées à un seul panneau photovoltaïque sont minimes. Aujourd'hui, l'empreinte d'un panneau solaire n'est plus que de 20 à 25 grammes d'équivalent CO2 par kWh (contre 384g eq CO2 par kWh pour le charbon, première source d’énergie électrique mondiale et européenne). Le panneau rembourse sa « dette » énergétique en produisant de l’énergie propre. Il met alors 1 à 3 ans pour produire l’énergie nécessaire à sa production et à son recyclage suivant l’ensoleillement de son emplacement ; sachant que les panneaux d’aujourd’hui peuvent durer jusqu’à 50 ans selon Tesla !

Alors on peut dire que l’énergie solaire aura largement remboursée sa dette énergétique et celle de l’usine dans laquelle les systèmes photovoltaïques sont produits.


Il faut donc retenir que les panneaux photovoltaïques sont recyclables à plus de 90% et qu’ils entrent dans l’économie circulaire grâce à la réutilisation de leurs composants. L’énergie solaire produite grâce aux panneaux photovoltaïques est un système d’énergie durable et propre qui « rembourse » largement sa production de CO2 au cours de sa durée de vie. Sur ces idées reçues et ces points de vue écologiques, la production d’énergie solaire grâce aux panneaux photovoltaïques confirme donc son rôle important dans la transition énergétique.

145 vues

Zest, créateurs d'autonomie, vous propose des études, des produits autonomes ou des algorithmes basés sur les objets connectés pour vous aider à devenir autonomes en eau, électricité et/ou connectivité.

Nous recherchons des agents commerciaux, revendeurs ou salariés indépendants.

Ecrivez-nous !

ZEST, 813 avenue Léon Blum

01500 Ambérieu-en-Bugey

contact@anywhere-zest.com

Tél.: +33(0)4.74.46.13.46

  • Facebook - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

©2019 by ZEST | Mentions légales -